Quitter l'hiver Un printemps mexicain
2 tomes
Notre Amérique
2 tomes dans la série

Notre Amérique

Résumé des tomes

Tome 1 : Après les années noires de la première guerre mondiale, voici les années d’espoir et d’effervescence révolutionnaires ! Cette nouvelle saga, explorant les années 1920, au Mexique d’abord, aux États-Unis ensuite, est en quelque sorte, non pas la suite, mais le prolongement lumineux de Notre Mère la guerre. Finie la vieille Europe, vive le Nouveau Monde ! 12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, soldat Alsacien battu lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat Français vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue aux deux jeunes hommes, l’idée même d’un monde nouveau. L’un avec l’autre. L’un malgré l’autre. Tout s’enchaîne très vite. Paris d’abord, où Max présente à Julien ses amis anarchistes. Le port de Rouen ensuite, où Max et ses camarades s’emparent du Libertad, un vieux cargo rouillé retenu par la Marine française, dont ils libèrent l’équipage. Et tandis que le commandant donne ses ordres pour quitter Rouen et gagner la haute mer dans la plus grande discrétion, Max entraîne Julien dans les entrailles du navire. Ouvrant l’une des cales, Julien découvre, enfouies sous le charbon, des centaines de caisses remplies d’armes et de munitions. "Pour aider la révolution qui se propage en Allemagne, ça fera l’affaire. Cap sur Hambourg !", rigole Max. L’Allemagne, vraiment ? Tapie dans un recoin, une ombre guette les deux hommes…Une ombre qui corps et âme se dévouera à leur faire découvrir la lumière. Et, enfin, quitter l’hiver... Ce récit inédit de Kris & Maël propulsera Julien le Français et Max l’Allemand, ivres d’espoir et parfois de violence, dans le bouillonnement révolutionnaire et anarchiste de l’Amérique du Nord. Une histoire à suivre, en quatre volets.

Tome 1 : Après les années noires de la première guerre mondiale, voici les années d’espoir et d’effervescence révolutionnaires ! Cette nouvelle saga, explorant les années 1920, au Mexique d’abord, aux États-Unis ensuite, est en quelque sorte, non pas la suite, mais le prolongement lumineux de Notre Mère la guerre. Finie la vieille Europe, vive le Nouveau Monde ! 12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, soldat Alsacien battu lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat Français vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue aux deux jeunes hommes, l’idée même d’un monde nouveau. L’un avec l’autre. L’un malgré l’autre. Tout s’enchaîne très vite. Paris d’abord, où Max présente à Julien ses amis anarchistes. Le port de Rouen ensuite, où Max et ses camarades s’emparent du Libertad, un vieux cargo rouillé retenu par la Marine française, dont ils libèrent l’équipage. Et tandis que le commandant donne ses ordres pour quitter Rouen et gagner la haute mer dans la plus grande discrétion, Max entraîne Julien dans les entrailles du navire. Ouvrant l’une des cales, Julien découvre, enfouies sous le charbon, des centaines de caisses remplies d’armes et de munitions. "Pour aider la révolution qui se propage en Allemagne, ça fera l’affaire. Cap sur Hambourg !", rigole Max. L’Allemagne, vraiment ? Tapie dans un recoin, une ombre guette les deux hommes…Une ombre qui corps et âme se dévouera à leur faire découvrir la lumière. Et, enfin, quitter l’hiver... Ce récit inédit de Kris & Maël propulsera Julien le Français et Max l’Allemand, ivres d’espoir et parfois de violence, dans le bouillonnement révolutionnaire et anarchiste de l’Amérique du Nord. Une histoire à suivre, en quatre volets.

Tome 2 : Aux premiers jours de 1919, ils sont arrivés dans le Nouveau Monde, Julien et Max. À bord du Libertad, un rafiot plein jusqu’à la gueule de fusils et de munitions, piloté par le capitaine Silius Jensen, un drôle d’oiseau aussi, celui-là. Et avec Tina, surtout, Tina la rebelle, Tina la farouche, Tina la compagne du fameux colonel Craven, chef des guérilleros mexicains. Quand le Libertad aborde la rive atlantique mexicaine, les regulares, les soldats du gouvernement, attendent de pied ferme, le fusil à l’épaule et la mitrailleuse frémissante. Un déluge de feu s’abat sur le trio et les quelques rebelles venus les accueillir. Jensen s’apprête à reprendre la mer, Max, Julien et Tina à vendre chèrement leur liberté. C’est alors que le gros de la troupe rebelle, aux cris de "Craven, Craven !", entre en jeu, bousculant comme des quilles les soldats réguliers. Enfin, le colonel Craven, seul, un drapeau à la main, les yeux fous, s’élance au milieu de la bataille, déclamant un poème de fange, de rage et de sang. Stupeur chez les regulares, vivats hurlés sous les sombreros des révolutionnaires, l’hésitation des uns profite aux autres, et c’est la victoire. Craven. Julien, Max et Tina. Les personnages sont en place, le rideau, ensanglanté, s’est levé. L’hiver des tranchées se dissipe enfin, le printemps mexicain est en pleine éclosion. Pour combien de temps encore ?

Tome 2 : Aux premiers jours de 1919, ils sont arrivés dans le Nouveau Monde, Julien et Max. À bord du Libertad, un rafiot plein jusqu’à la gueule de fusils et de munitions, piloté par le capitaine Silius Jensen, un drôle d’oiseau aussi, celui-là. Et avec Tina, surtout, Tina la rebelle, Tina la farouche, Tina la compagne du fameux colonel Craven, chef des guérilleros mexicains. Quand le Libertad aborde la rive atlantique mexicaine, les regulares, les soldats du gouvernement, attendent de pied ferme, le fusil à l’épaule et la mitrailleuse frémissante. Un déluge de feu s’abat sur le trio et les quelques rebelles venus les accueillir. Jensen s’apprête à reprendre la mer, Max, Julien et Tina à vendre chèrement leur liberté. C’est alors que le gros de la troupe rebelle, aux cris de "Craven, Craven !", entre en jeu, bousculant comme des quilles les soldats réguliers. Enfin, le colonel Craven, seul, un drapeau à la main, les yeux fous, s’élance au milieu de la bataille, déclamant un poème de fange, de rage et de sang. Stupeur chez les regulares, vivats hurlés sous les sombreros des révolutionnaires, l’hésitation des uns profite aux autres, et c’est la victoire. Craven. Julien, Max et Tina. Les personnages sont en place, le rideau, ensanglanté, s’est levé. L’hiver des tranchées se dissipe enfin, le printemps mexicain est en pleine éclosion. Pour combien de temps encore ?

éditeur

Éditions Futuropolis

Nous respectons votre vie privée

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des outils pour assurer le bon fonctionnement de Sequencity × E.Leclerc, et vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts. Merci de nous donner votre accord ou modifier vos choix.

Modifier
Accepter
Vous devez avoir au moins 15 ans.

Choix de confidentialité

Outils fonctionnels

Ils sont indispensables au bon fonctionnement de Sequencity.
Ils permettent d'accéder et de modifier votre espace personnel.
Ils permettent d’acheter via notre prestataire de paiement Stripe.

Outils de performance

Ils permettent d'optimiser Sequencity et de détecter d'éventuels problèmes via Crashlytics.
Ils permettent de recueillir des informations anonymes concernant les visites via Google Analytics.
Ils ne sont jamais utilisés à des fins commerciales.

Outils marketing et autres

Vous devez avoir au moins 15 ans.

Ils nous permettent de vous fournir des offres liées à vos centres d’intérêt, via les réseaux sociaux et via des publicités, aux travers des régies Facebook, Google ou Rakuten.

Valider