Henri Désiré Landru - Grand Prix RTL 2006 La Bête Sorcières Pleine Lune
4 tomes
Chabouté
4 tomes dans la série

Chabouté

Résumé des tomes

Tome 1 : L'histoire vraie du premier tueur en série français

En 1922, Henri Désiré Landru est reconnu coupable de l'assassinat de 10 femmes et d'un homme. De la fumée nauséabonde se dégageait de la cheminée de sa villa de Gambais... On y a récupéré une cuisinière dont les tuyaux avaient beaucoup servi... Malgré deux ans d'instruction acharnée, personne ne réussit à faire reconnaître ses crimes à Landru... Il n'avoua rien. Aucun cadavre ne fut retrouvé...
Christophe Chabouté revisite cette période obscure de l'Histoire qui a défrayé la chronique, et où s'enchevêtrent le fait divers macabre et les séquelles d'une guerre atroce.
144 pages d'un suspense haletant...

Tome 2 : C'est l'hiver. Une petite meute de loups a récemment été introduite près d'un hameau isolé par de fortes chutes de neige. On retrouve, non loin du village, le cadavre d'un habitant atrocement mutilé... Un inspecteur de police est envoyé sur les lieux. Pensant à une banale affaire d'attaque de loup, il enquête sans réelle conviction ni motivation. Une nuit, pourtant, on retrouve un deuxième cadavre... En l'examinant, le policier découvre que les blessures mortelles ont été assénées avec une violence extraordinaire et un acharnement sans mesure, la profondeur des plaies démontrant que l'animal possèderait des griffes de plus de quinze centimètres de long. Dans le hameau, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre... On parle de bête énorme, de monstre, de loup-garou. La peur des villageois, alimentée par les ragots, se transforme peu à peu en psychose. La folie gagne le village...
Mais la neige continue à être souillée par le sang de nouveaux cadavres...
Avec La Bête, Chabouté récidive et nous distille une intrigue et un suspense sur plus de 154 pages.

Tome 3 : Atmosphères sombres, campagnes perdues, entre sortilèges, philtres et envoutements, quelques vieilles mènent la danse.
Avec ces histoires de chats noirs, de curés pas très catholiques, de pactes douteux, de poupées épinglées, et de divinations approximatives, il ne fait décidement pas toujours bon vivre dans nos campagnes.
Christophe Chabouté met en image avec talent ces vieilles femmes jeteuses de sorts.
Un humour noir, très noir, servi par un trait tout aussi noir où la chute de chaque histoire tombe comme un couperet.
Un recueil de quinze histoires courtes où se cotoient bêtise et méchanceté ordinaires, sinistres farces et règlements de compte.
En bref, 136 pages de pur bonheur...

Tome 4 : Edouard Tolweck est célibataire, travaille à la Sécurité Sociale et mange le même cassoulet tous les soirs. Edouard Tolweck est un beauf' de la pire espèce : il est raciste, misogyne, vulgaire, lèche-bottes, réactionnaire... Bref, c'est un personnage exécrable. Un soir de pleine lune, alors qu'il s'apprête tranquillement à regarder son match de foot à la télé, son patron lui confie une mission : apporter une lettre en main propre...

A cause de cette lettre, Tolweck va tomber dans une spirale d'emmerdements dont il aura beaucoup de mal à s'extraire. Gitans aux longs couteaux, contrôleur SNCF, routière à la libido exacerbée, bande de gangsters drogués, régiment militaire, chasseur raciste ivre mort, le pauvre fonctionnaire d'état va rencontrer, durant la nuit entière, d'ignobles individus qui ne lui veulent pas que du bien... Est-ce sa bêtise qui l'a plongé de la sorte dans une merde noire ? Où sont-ce simplement les effets néfastes de la pleine lune ?...

Dans l'esprit du After Hours de Martin Scorsese, Chabouté fait vivre à son abject héros une aventure d'une nuit qui semble ne pas avoir de fin. Truffé d'humour noir, de prise de parti, de dénonciation de la bassesse humaine, Pleine Lune est une véritable merveille qui se dévore et se déguste avec un plaisir non feint.

éditeur

Vents d'Ouest

Accepter Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur Sequencity × E.Leclerc. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation (ou cliquez ici pour refuser ces cookies).