J'ai tué - François-Ferdinand, Archiduc d'Autriche J'ai tué - Philippe II de Macédoine - Père d'Alexandre le Grand J'ai tué - Abel J'ai tué - Marat J'ai tué - John Lennon
5 tomes
J'ai tué
5 tomes dans la série

J'ai tué

Résumé des tomes

Tome 1 :

D’un geste, il a fait basculer le monde dans l’horreur

En ce début d’année 1914, l’Europe est au bord de l’explosion. À tout moment, les deux blocs antagonistes, Triple Alliance contre Triple Entente, peuvent entrer en conflit. Dès les années 1912-1913, la région des Balkans se transforme en véritable poudrière. Lycéen pauvre et tuberculeux, Gavrilo Princip souhaite libérer les Serbes de Bosnie soumis à l'oppression autrichienne. Accompagné par deux compagnons aussi exaltés que lui, Gavrilo décide d’aller assassiner l’Héritier du trône Austro-Hongrois lors de sa visite à Sarajevo. Parti de Belgrade, le périple de ces trois pieds nickelés est un incroyable concours de circonstances. Nul n’aurait pu prévoir, et Gavrilo moins que quiconque, que par son geste, il allait faire basculer l’Europe dans la première Guerre Mondiale.

Tome 2 :

Ainsi est né le plus grand empire de l’histoire

En 337 avant J.-C., le roi Philippe II de Macédoine est au summum de son règne. Il a fait de son pays un royaume puissant et respecté par toute la Grèce. Sa succession est assurée en la personne d'Alexandre, né de son union avec Olympias, sa 4ème épouse. À présent, ce boiteux borgne de 45 ans s'apprête à se marier pour la 7ème fois, avec la jeune Cléopâtre, tout en préparant l'invasion de l'Asie. Il n'aura pas le temps de mener à bien tous ces projets puisqu’il meurt assassiné en juillet 336. Un régicide qui permettra à un jeune homme d'à peine 20 ans de devenir le plus grand conquérant au monde. L'Histoire n'a retenu que le nom du bras armé : Pausanias d'Orestis, le garde du corps de Philippe. Mais qui sont les véritables responsables ?

Tome 3 :

Le crime originel

L’Ancien Testament dit que les deux frères Caïn et Abel eurent un jour la fâcheuse idée de faire des offrandes à leur dieu Yahvé. Celui-ci accepta celles d’Abel, l’éleveur nomade, et refusa celles de Caïn, le cultivateur sédentaire. La suite est connue : de dépit, Caïn, l’aîné, tua Abel, le cadet, et c’est ainsi que le premier homme né d’une femme devint le premier assassin de l’histoire de l’humanité. Ce que ne disent pas les textes sacrés, c’est que ce crime originel s’est perpétué à travers les âges jusqu’au temps de Babylone. L’heure de la vengeance de l’un et du sacrifice de l’autre est venue... Pour inaugurer cette collection, Guillaume Sorel et Serge Le Tendre réinterprètent l’Histoire et proposent une vision originale et inédite du mythe de Caïn et Abel.

Tome 4 :

Une journée, un meurtre.

Le 13 juillet 1793, Charlotte Corday assassine au couteau Jean-Paul Marat dans sa baignoire. Ils ne se connaissent pas, ne se seront vu que cinq minutes en tout et pour tout. C’est le temps qu’il aura fallu pour que tout bascule... Mais qui était Charlotte Corday, et pourquoi a-t-elle tué « L’Ami du Peuple » ? Bien que favorable aux idées révolutionnaires, cette jeune femme originaire de Caen considère les responsables de la Terreur comme le véritable poison de la société. Elle s’imagine que, par sa mort, Marat en sauvera des milliers. L’Histoire lui donnera tort...

Mettant en scène un dialogue imaginaire entre la victime et son assassin, LF Bollée et Olivier Martin reviennent en détail sur la journée du meurtre de Marat, et sur les motivations qui ont pu pousser une jeune femme de bonne famille à commettre un acte aussi terrible.

Tome 5 :

« Tu sais ce que tu as fait ?... Oui, je viens de tuer John Lennon. »

Samedi 6 décembre 1980. Un homme taciturne atterrit à l’aéroport de New York. Il s’appelle Mark Chapman, il dit être ingénieur du son et venir pour travailler sur le dernier album de John Lennon. En réalité, il espère secrètement rencontrer son idole devant la grille du Dakota Building, aux côtés des autres fans. En rêve, Mark s’imagine membre des Beatles, partageant avec eux les tournées, les paillettes et la gloire. Mais dans sa tête, la frontière entre l’admiration et la haine est mince. Pourquoi le destin a-t-il voulu que Lennon devienne une star, et lui un moins que rien ? S’identifiant au héros de l’Attrape-Cœur de Salinger, Mark se sent prêt à tout pour réparer cette injustice. Par le sang, s’il le faut.

Personnage ambigu, les motivations qui ont poussé Mark Chapman à assassiner l’une des plus grandes stars de la planète font encore débat. Rodolphe et Gaël Séjourné tentent de répondre à cette question d'une manière fictionnelle et romancée en nous proposant une possible version des faits.

éditeur

Vents d'Ouest

Accepter Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur Sequencity × E.Leclerc. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation (ou cliquez ici pour refuser ces cookies).